Le Blog-Forum de Jamel
Le Blog-Forum de Jamel

Air du temps, Libre Expression, Médecine, Culture, Actualités, Politique, Société.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Urgent - Suisse : 28 morts, dont 22 enfants, dans un accident de car

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jamel
Administrateur
Administrateur


Messages: 14896
Date d'inscription: 25/10/2011
Localisation: Lyon

MessageSujet: Urgent - Suisse : 28 morts, dont 22 enfants, dans un accident de car   Mer 14 Mar - 7:47

WEB - GOOGLE - Actualité > Faits divers

Urgent.

Suisse: 28 morts, dont 22 enfants, dans un accident de car

L'autocar, qui transportait essentiellement des enfants belges, s'est encastré dans la paroi d'un tunnel autoroutier dans le canton du Valais.

Publié le 14.03.2012, 06h22 | Mise à jour : 07h36


Canton de Valais (Suisse), le 14 mars. Un accident de bus a fait 28 morts, dont 22 enfants, mercredi soir.

Vingt-huit personnes, dont 22 enfants, ont trouvé la mort mardi soir dans un accident d'autocar survenu à Sierre, dans le canton du Valais, au sud de la Suisse, vient d'annoncer l'agence suisse SDA-ATS.

Le car, immatriculé en Belgique, circulait en direction de Sion. Pour une raison inconnue, il a dévié de sa trajectoire et percuté une paroi d'un tunnel autoroutier près de Sierre, non loin de la frontière italienne.

Deux classes revenaient de vacances de neige


L'autocar transportait 52 personnes, soit deux classes, en provenance des Flandres, des villes de Lommel et d'Heverlee. Les enfants revenaient de vacances de neige dans le Val d'Anniviers et s'apprêtaient à rentrer en Belgique. Les deux chauffeurs ont péri dans l'accident, tandis que les blessés ont été admis dans quatre hôpitaux du Valais.

«En raison de la gravité des faits, le ministre des Affaires étrangères a décidé d’ouvrir le Centre de crise», a annoncé un porte-parole du ministère Affaires étrangères belge, rapporte le quotidien belge Le Soir. Un numéro d'urgence sera activé dans les plus brefs délais au Centre de crise. «En attendant, les familles peuvent contacter le numéro de la police suisse (0041/848.112.117)», a indiqué le porte-parole.

«Tous les intervenants ont été choqués par ce qu'ils ont vécu»

Au cours d'une conférence de presse tenue tôt mercredi matin, le commandant de la police valaisanne a déclaré qu'il s'agissait d'une tragédie «sans précédent». Même les sauveteurs, pourtant aguerris, ont été bouleversés, a-t-il ajouté.

«Ce drame va bouleverser toute la Belgique», a déclaré l'ambassadeur de Belgique en Suisse Jan Luykx, cité par l'agence ATS. Toutes les victimes viennent de deux provinces de la Belgique flamande, le Brabant et le Limbourg. «Je n'ai jamais vécu ça. L'ampleur de l'accident est difficile à digérer (...) pour le moment je me concentre sur des aspects pratiques», a-t-il ajouté, «l'émotionnel viendra lors des rencontres avec les familles».

Plusieurs d'entre elles sont attendues en Valais où une cellule psychologique a été mise en place pour les soutenir. Le président du gouvernement du canton du Valais Jacques Melly a fait part de son «immense tristesse» et de sa «profonde émotion». Il a présenté ses condoléances aux familles des victimes et adressé ses remerciements aux sauveteurs qui ont oeuvré «dans des conditions très difficiles».

Selon le médecin chef de l'Organisation cantonale valaisanne de secours (OCVS), Jean-Pierre Deslarzes, «tous les intervenants ont été choqués par ce qu'ils ont vécu».

Revenir en haut Aller en bas
http://sidi-bel-abbes.forumalpes.com
Jamel
Administrateur
Administrateur


Messages: 14896
Date d'inscription: 25/10/2011
Localisation: Lyon

MessageSujet: Re: Urgent - Suisse : 28 morts, dont 22 enfants, dans un accident de car   Mer 14 Mar - 8:07

WEB - GOOGLE - ACTUALITE > FAITS DIVERS

Accident de car en Suisse : 28 Belges morts, dont 22 enfants

Publié le 14/03/2012 | 06:08 , mis à jour le 14/03/2012 | 07:49



La carcasse de l'autocar accidenté à Sierre, dans le canton du Valais (Suisse), le 14 mars 2012.

Il s'agirait du plus grave accident de la route jamais survenu en Suisse, selon les premières informations. Vingt-huit personnes, dont 22 enfants, ont trouvé la mort mardi 13 mars au soir dans un accident d'autocar belge survenu à Sierre, dans le canton du Valais (sud de la Suisse), a annoncé la police locale. Les premiers éléments permettent de mieux comprendre ce qui s'est passé.

• Comment est survenu l'accident ?


Le véhicule, qui circulait en direction de Sion, a percuté une paroi du tunnel autoroutier entre les sorties est et ouest de Sierre. Le car a dévié de sa trajectoire pour une raison qui demeure inconnue. Selon les premières indications, le bus a heurté la bordure droite de la chaussée avant de percuter frontalement un mur de béton situé à l'extrémité d'une place de secours. Les deux chauffeurs ont péri dans l'accident. Les blessés, parmi lesquels 24 enfants dont certains grièvement, ont été admis dans quatre hôpitaux du Valais.


L'autocar accidenté est extrait du tunnel de Sierre, dans le canton du Valais (Suisse), le 14 mars 2012.

• Qui se trouvait à bord de l'autocar ?

L'autocar transportait 52 personnes, deux classes, en provenance des Flandres, des villes de Lommel et d'Heverlee. Les enfants revenaient de vacances de neige dans le Val d'Anniviers et s'apprêtaient à rentrer en Belgique.

• Les sauveteurs suisses sous le choc

Au cours d'une conférence de presse, tôt mercredi matin, le commandant de la police valaisanne a déclaré qu'il s'agissait d'une tragédie "sans précédent". Même les sauveteurs, pourtant aguerris, ont été bouleversés, a-t-il précisé. Selon le médecin chef de l'Organisation cantonale valaisanne de secours (OCVS), Jean-Pierre Deslarzes, "tous les intervenants ont été choqués par ce qu'ils ont vécu".

Le président du gouvernement du canton du Valais Jacques Melly a fait part de son "immense tristesse" et de sa "profonde émotion". Il a présenté ses condoléances aux familles des victimes et adressé ses remerciements aux sauveteurs qui ont oeuvré "dans des conditions très difficiles".


Intervention des secours à Sierre, en Suisse, après un accident de car le 14 mars 2012.

• Les familles belges attendues sur place

"Ce drame va bouleverser toute la Belgique", a déclaré l'ambassadeur de Belgique en Suisse Jan Luykx, cité par l'agence ATS. "Je n'ai jamais vécu ça. L'ampleur de l'accident est difficile à digérer (...) pour le moment je me concentre sur des aspects pratiques", a-t-il ajouté, "L'émotionnel viendra lors des rencontres avec les familles". Plusieurs d'entre elles sont attendues en Valais où une cellule psychologique a été mise en place pour les soutenir.
Revenir en haut Aller en bas
http://sidi-bel-abbes.forumalpes.com
Jamel
Administrateur
Administrateur


Messages: 14896
Date d'inscription: 25/10/2011
Localisation: Lyon

MessageSujet: Accident de car en Suisse : la vitesse hors de cause   Jeu 15 Mar - 6:44

WEB - GOOGLE - ACTUALITÉ > International

Accident de car en Suisse : la vitesse hors de cause

Mis à jour le 14/03/2012 à 20:47 | publié le 14/03/2012 à 06:38



Ce car, transportant des élèves néerlandais et belges, a heurté la paroi d'un tunnel près de Sierre, en Suisse.

VIDEO - La justice suisse a annoncé que le car, qui a percuté une paroi d'un tunnel autoroutier en Suisse, ne roulait pas trop vite. Dans l'accident, vingt-huit personnes, dont vingt-deux enfants, sont morts.

«C'est un jour tragique pour toute la Belgique», a déclaré le premier ministre belge, Elio Di Rupo, qui a décrété un jour de deuil national et est arrivé en Suisse mercredi après-midi. Vingt-huit personnes originaires de Belgique, dont 22 enfants, ont péri mardi soir dans un accident d'autocar survenu en Suisse, près de la frontière avec l'Italie. Vingt-quatre autres enfants ont été blessés. Parmi eux, trois se trouvaient, mercredi en fin de journée, dans un «état sérieux et inquiétant», d'après le médecin-chef urgentiste de l'hôpital de Lausanne où ils sont soignés.

On ignore encore la cause de cet accident de la route, le plus grave qu'ait connu la confédération helvétique depuis 30 ans. D'après le procureur suisse Olivier Elsig, les premières constatations tendent à montrer que le car ne roulait pas trop vite, dans ce tunnel où la vitesse est limitée à 100 km/h. Trois pistes restent donc explorées: un problème technique, un souci de santé du chauffeur ou une erreur humaine. «L'autopsie du chauffeur, qui est décédé dans l'accident, est en cours, et nous examinons également les images filmées par les caméras présentes dans le tunnel où a eu lieu l'accident», a précisé le magistrat.

Pare-brise explosé, toit décollé

Le véhicule, qui comptait 52 passagers, circulait en direction de Sion, lorsqu'il a percuté à 21h15 une paroi de l'étroit tunnel autoroutier entre les sorties est et ouest de Sierre. Le car a fait une embardée sur la gauche puis s'est encastré dans le mur de béton situé à l'extrémité d'une place de secours à droite de la route. Le choc frontal a été d'une extrême violence. Le pare-brise avant a explosé, le toit de l'autocar a été décollé. Cet amas de tôle et de ferraille a rendu l'extraction des blessés et des victimes délicate. Même les sauveteurs, pourtant aguerris, ont été bouleversés.

Le car transportait deux classes d'écoliers d'une douzaine d'années de retour d'un séjour de ski, à Anniviers, dans le canton du Valais. Quatre adultes les accompagnaient. Ils n'ont pas survécu à l'accident, de même que les deux chauffeurs du car. Les enfants venaient de deux écoles en Flandre, l'une de la commune de Heverlee (province du Brabant) et l'autre de la commune de Lommel (province du Limbourg). Dix d'entre eux sont de nationalité néerlandaise. Figurent, aussi, un Allemand et un Polonais.



Les familles des victimes et Di Rupo en Suisse

L'accident est «incompréhensible», estime le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders. Le bus faisait partie d'un convoi de trois autocars et il est le «seul à avoir été impliqué dans l'accident, sans contact avec un autre véhicule». Le car, immatriculé en Belgique, appartenait à la compagnie Toptours. La société jouit d'une excellente réputation et a toujours respecté les règles de sécurité. C'était un véhicule de dernière génération, muni de des dispositifs de sécurité conformes aux normes belges et européennes.

Mercredi après-midi, les familles des victimes sont arrivées en Suisse, après être montées dans un avion parti de l'aéroport de Bruxelles. Sur place, une cellule psychologique a été mise en place pour les soutenir. La présidente de la Suisse, Eveline Widmer-Schlumpf, s'est également rendue sur les lieux.

L'identification formelle des victimes est en cours. De nombreux parents ne savent pas encore si leur enfant a survécu à l'accident. Des 24 élèves de d'Heverlee, seize ont des blessures diverses, des fractures des bras ou des jambes, mais l'établissement, qui a perdu un de ses instituteurs dans la collision, est sans nouvelles des huit autres.



Revenir en haut Aller en bas
http://sidi-bel-abbes.forumalpes.com
Jamel
Administrateur
Administrateur


Messages: 14896
Date d'inscription: 25/10/2011
Localisation: Lyon

MessageSujet: Accident de car : la Belgique se fige le temps d'une minute de silence   Ven 16 Mar - 12:53

WEB - GOOGLE - Actualité > Faits divers

Accident de car : la Belgique se fige le temps d'une minute de silence

Publié le 16.03.2012, 07h21 | Mise à jour : 11h46


Le Parlement belge, comme le reste du pays, a respecté une minute de silence en hommage des 28 victimes de l'accident de car survenu mardi soir en Suisse.

Le royaume s'est littéralement arrêté. La Belgique, unie dans la douleur, a observé vendredi à 11 heures une minute de silence en hommage aux 28 personnes dont 22 enfants ayant perdu la vie dans un accident d'autocar survenu mardi soir en Suisse. Tous les drapeaux ont été aussi mis en berne sur les bâtiments officiels et les églises du royaume ont sonné le glas à 11h01 alors que le royaume a décrété une journée de deuil national.

Les enfants, des parents et enseignants des écoles primaires de Heverlee (centre) et de Lommel (nord-est) où étaient scolarisés les 46 enfants qui se trouvaient dans l'autocar se sont rassemblés dans la cour de ces établissements. Des enfants se tenaient la main tandis que des adultes pleuraient. Dans la classe de Lommel, il ne reste que six survivants. A Heverlee, les enfants de l'école, qui avaient interrompu les cours, ont lâché des ballons blancs juste après la minute de silence.

A Lommel, tout le personnel communal, soit plus d'une centaine de personnes, sont sortis pour se recueillir devant le bâtiment en se tenant la main dans un silence total.

Quelques minutes auparavant, le premier avion C-130 de l'armée belge transportant les dépouilles des victimes s'est posé sur la base militaire de Melsbroek (près de Bruxelles). Il avait décollé vendredi peu avant 9 heures de l'aéroport de Sion, suivi de deux autres appareils.

En Suisse, une cérémonie d'hommage s'était déroulée «dans l'intimité» de ce petit aéroport, «à l'abri des regards», selon un porte-parole de la police cantonale valaisanne, Vincent Favre. Les premiers écoliers qui ont survécu à l'accident d'autocar de mardi dans le sud de la Suisse sont eux arrivés dans la nuit de jeudi à vendredi sur un aéroport militaire près de Bruxelles.

Journée de deuil national en Belgique

Cette journée de deuil national, du jamais vu depuis la mort du roi Baudouin en juillet 1993, a également vu tous les médias audiovisuels, radio et télévision, rester muets pendant ce moment de recueillement partagé par tous les Belges au-delà de leurs clivages politiques et linguistiques.

Les écoles primaires de Heverlee (centre) et de Lommel (nord-est) où étaient scolarisés les 46 enfants qui se trouvaient dans l'autocar sont devenus des lieux de pèlerinage. Les fleurs s'amoncellent le long des murs de ces deux établissements gérés par l'enseignement catholique flamand. Des dessins d'enfants, des peluches ont été accrochés à leurs grilles. Un rare mouvement d'empathie et de solidarité s'est levé dans un pays qu'on décrivait il y a peu comme irréductiblement divisé.

«Le pays entier rendra hommage à ces destins brisés»

«Nous vivons une tragédie nationale (...) Notre chagrin est incommensurable. Notre pays tout entier pleure ses enfants. (...). Tous les drapeaux du pays seront en berne. Le pays entier rendra hommage à ces destins brisés», avait déclaré jeudi le Premier ministre Elio Di Rupo dans une déclaration devant le Parlement.

Aux Pays-Bas, dont sont originaires sept victimes, les drapeaux seront également en berne sur les bâtiments publics à la demande du Premier ministre Mark Rutte. Les communes et les provinces ont été invitées à faire de même pour rendre hommage aux six enfants néerlandais tués dans l'accident.

Implantée à Bruxelles, la Commission européenne doit prendre les mêmes dispositions, une décision «exceptionnelle par solidarité avec le deuil du pays hôtel», a-t-elle indiqué.

VIDEO. Dans le village où séjournaient les victimes de l'accident de car

http://videos.leparisien.fr/video/ad7f2597b1bs.html
Revenir en haut Aller en bas
http://sidi-bel-abbes.forumalpes.com
Jamel
Administrateur
Administrateur


Messages: 14896
Date d'inscription: 25/10/2011
Localisation: Lyon

MessageSujet: Accident de car : ni alcool, ni malaise du chauffeur   Ven 16 Mar - 18:47

WEB - GOOGLE - Actualité > Faits divers

Accident de car : ni alcool, ni malaise du chauffeur

Publié le 16.03.2012, 15h35 | Mise à jour : 18h32


TUNNEL DE SIERRE (SUISSE), MERCREDI. Une enfant, grièvement blessée dans l'accident d'autocar mardi soir, et hospitalisée à Lausanne, a été sortie du coma artificiel.

Alors que la Belgique vit vendredi une journée de deuil national, les investigations se poursuivent pour déterminer quelles sont les causes de l'accident l'autocar qui a fait 28 morts et 24 blessés mardi soir dans le tunnel de Sierre, en Suisse.

Ni malaise ni alcool pour le chauffeur.


Les enquêteurs en charge d'élucider les causes du terrible accident d'autocar qui a fait 28 morts et 24 blessés mardi 13 mars à Sierre (Suisse) excluent désormais deux nouvelles pistes : la conduite sous l'emprise de l'alcool et le malaise du chauffeur. C'est le procureur Olivier Elsig en charge de l'enquête qui a fait cette annonce vendredi après les analyses effectuées sur le conducteur décédé. « On en saura plus dans les semaines qui viennent. »

Mercredi, la piste de la vitesse excessive avait également été écartée. Le car accidenté, un modèle T9 Altano de 2002 de la marque Van Hool, un constructeur belge réputé pour ses modèles, est placé sous scellé dans le centre technique de l’autoroute du Rhône à quelques centaines de mètres de l’impact meurtrier.

Funérailles communes des sept enfants d'Heverlee.

Les funérailles de sept enfants de l'école Sint-Lambertus de Heverlee, décédés mardi dans un accident de car en Suisse se dérouleront le jeudi 22 mars à Louvain, dans le centre de la Belgique, a indiqué vendredi le responsable de la paroisse locale. Ces funérailles en commun se tiendront à partir de 11 heures en l'église Saint-Pierre, un édifice gothique situé dans le centre de Louvain, à deux kilomètres de l'école Sint-Lambertus, selon le père Dirk De Gendt, cité par l'agence Belga.

«Aucune caméra ne sera tolérée à l'intérieur de l'église. En dehors des familles et de la communauté scolaire, un nombre réduit de places seront disponibles» dans l'église pour le public, a précisé M. De Gendt. Deux écrans géants seront également placés à l'extérieur, a-t-il ajouté. Les funérailles des deux adultes d'Heverlee décédés dans l'accident, l'instituteur Frank Van Kerkhove, 40 ans, et Monique Van Bocxlaer, l'accompagnatrice de 70 ans, auront quant à elles lieu dans l'intimité familiale à une date qui n'a pas été précisée, selon la même source.

Une enfant grièvement blessée est sortie du coma.

Vendredi, une des trois petites filles grièvement blessées l'accident d'autocar «s'est réveillée du coma artificiel», selon le premier communiqué publié par l'hôpital de Lausanne où les enfants ont été transférés. «Depuis hier, elle est pleinement consciente et peut échanger avec son entourage», ajoute le communiqué. L'enfant souffre de fractures multiples et d'une lésion de la moelle épinière.

Ses deux camarades, souffrant aussi de fractures multiples et d'un traumatisme crânien sévère, «doivent encore être maintenues dans un coma artificiel en raison d'une atteinte neurologique». L'hôpital ajoute qu'il «est à l'heure actuelle trop tôt pour affirmer que les trois patientes sont totalement hors de danger». «Ce type de traumatisme impose en effet un délai avant de pouvoir se prononcer de manière plus précise et d'envisager à l'heure actuelle un rapatriement», ajoute l'hôpital.

Tous les blessés sont des enfants âgés de 11 et 12 ans. La plupart d'entre eux ont déjà été rapatriés ou sont en cours de rapatriement. La Belgique a décrété vendredi une journée de deuil national pour rendre hommage aux victimes.

______________________________________________________________________________________________________________________________________

Emma, Emily, Eline et Emma: 4 copines inséparables mortes dans l'accident

Elle étaient quatre copines de 11 ans. Emma, Emily, Eline et Emma sont mortes dans le terrible accident de car mardi soir à Sierre (canton du Valais), parce qu'elles voulaient faire le voyage ensemble, installées juste derrière le chauffeur, a rapporté vendredi le journal suisse Blick. Le père d'Emma, Johan Molemans, est originaire de la petite ville belge de Lommel et est resté avec ses deux fils de 10 et 20 ans à la maison, alors que sa femme s'est rendue en Suisse, pour «ramener Emma, dans un cercueil».

Johan Moelemans a reçu jeudi matin par la poste une lettre de sa fille, qui lui avait écrit de ses vacances en Suisse. «Bonjour à vous tous à la maison, j'ai pris le remonte-pente aujourd'hui, mon moniteur de ski est super-gentil. On a aussi fait de la randonnée, après on a dévalé la pente sur un sac en plastique, et le soir on chante tous des chansons, c'est vraiment merveilleux ici», a écrit la petite fille. La voix de Johan Moelemans se brise quand il lit les derniers mots: «vous me manquez tellement».

Emma est morte comme elle a vécu, entourée de ses trois meilleures copines, Emily, Eline et Emma. «Les quatre était inséparables», poursuit Johan Molemans. Elles ont d'ailleurs partagé la même chambre durant les vacances à la neige.

Revenir en haut Aller en bas
http://sidi-bel-abbes.forumalpes.com
 

Urgent - Suisse : 28 morts, dont 22 enfants, dans un accident de car

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Blog-Forum de Jamel ::  :: -