Le Blog-Forum de Jamel
Le Blog-Forum de Jamel

Air du temps, Libre Expression, Médecine, Culture, Actualités, Politique, Société.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Alain Souchon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jamel
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 14896
Date d'inscription : 25/10/2011
Localisation : Lyon

MessageSujet: Alain Souchon   Ven 9 Nov - 14:14

Salam,

Aujourd'hui, j'ai choisi, comme vidéo musicale du jour, la très belle chanson d'Alain Souchon " Foule Sentimentale "
qui fût un immense succès au moment de sa sortie.
Je la mets en ligne, ci-après et suite à sa biographie.



Alain Souchon



Label : Virgin
Nationalité : Française
Métiers : Chanteur, Auteur-compositeur
Genre principal : Scène française
Naissance : 27 mai 1944
Âge : 64 ans

Biographie d'Alain Souchon

Alain Souchon est né le 27 mai 1944, à Casablanca. Le chanteur de « Et Si En Plus Y’A Personne » rentre en France, âgé de quelques mois.
L’enfant timide, éloigné des mosquées et du soleil marocain, visite l’église d’Auteuil, qui se trouve à quelques pas de chez lui.
Il préfère le chœur à l’école et la cour de récré. Avec sa tignasse floue et son bonnet d’âne, il se sent différent.
La perte de son père, dans un accident de voiture, à 15 ans, vient aggraver ce sentiment et ses élans de tristesse.

Grâce à sa grand-mère et son poste de radio allumé en permanence, Souchon s’intéresse à la musique et découvre de nombreux chanteurs.
Comme il s’ennuie en cours, il écrit des textes, préludes à ses futures compositions. Rêveur et solitaire, sa mère l’envoie en pension pour le rendre plus travailleur.
En 1961, il part en Angleterre pour devenir élève dans un lycée français. Mais des problèmes d’inscription le laisse sans pupitre.
Il reste cependant à Londres où les petits boulots et l’indépendance l’épanouissent, mais il reste fâché avec les études.
Il tente cependant de passer son baccalauréat, sans succès. Son échec colle au dicton « Jamais deux sans trois ».

A son retour en France, il se remet à l’écriture et apprend la guitare. D’audition en audition, il ne vit pas de sa passion et exerce encore de petits boulots.
En 1969, à défaut de reconnaissance, l’amour arrive : il rencontre Françoise, dite Bellotte. Un an après, il l’épouse et devient père d’un petit Pierre.
En 71, il décroche un premier contrat chez Pathé-Marconi qui doit lui assurer le lait et les couches. Mais ses 45 tours ne marchent pas.

Jusqu’à sa rencontre avec Bob Socquet, directeur artistique chez RCA, il galère. Encouragé à chanter lui-même « L’Amour 1830 »,
qu’il avait écrit pour Frédéric François, Alain Souchon participe au concours de la Rose d’Or d’Antibes.
La presse le remarque immédiatement. Il ne lui reste plus qu’à trouver son public.

Il va mieux, avec son mariage et sa paternité. Mais son enfance et ses petits et gros bobos l’inspirent.
« J’ai dix ans », paru en 1974, chante son thème privilégié : un certain mal de vivre. Ses chansons mélancoliques et drôles, au ton désabusé,
séduisent le public charmé par leur poésie et leur tendresse. Laurent Voulzy, aussi inconnu que lui à l’époque, contribue largement à ce succès.
Avec sa musique, il apporte la touche mélodieuse et entraînante qui manquait aux précédents titres de Souchon.



En 75, fort de son succès, il quitte les petites salles et les cabarets pour gagner l’Olympia, en première partie de Jean-Jacques Debout.
Un an plus tard, il sort « Bidon », son deuxième album et sa deuxième collaboration avec Lolo. Le chanteur est désormais bel et bien reconnu,
et l’association Souchon-Voulzy est partie pour durer. Dans la lancée, en 77, il sort « Jamais content » où l’on retrouve son appel « Allô maman bobo »
qui le rend définitivement fragile et sensible aux yeux du public et des critiques. Grossissant ses défauts, il détaille aussi la société et ses problèmes.
Avec « Poulailler’s song », il aborde avec humour le racisme ambiant. En 77, Souchon veut également partager son talent.
Sa plume écrit un tube pour Voulzy : « Rockollection », où il évoque ses goûts musicaux, Beatles et Rolling Stones.
L’entente des deux complices les rend prolifique. En 1978, année de la naissance de son second fils, sort « Toto, 30 ans, rien que du malheur ».

En 80, il débute au cinéma, dans un film de Claude Berri, où il joue un homme qui lui ressemble, au côté de Catherine Deneuve
et Serge Gainsbourg. Il n’abandonne pas pour autant la chanson. La même année, « Rade » sort.

Concluant dans la musique comme devant la caméra, les réalisateurs s’intéressent à lui. En amant meurtri par Isabelle Adjani,
il impressionne dans « L’Eté meurtrier » de Jean Becker. Tuant par amour, il s’éloigne de son image publique, mais reste convaincant en homme blessé.

En 83, il remonte sur scène à l’Olympia avec « On avance » et part en tournée. Deux ans plus tard, sort « C’est comme vous voulez ».
Et ce qu’il veut, c’est intégrer Virgin. Il veut aussi du cuir et un style moins morose. Et il obtient ce qu’il veut.
Avec « La ballade de Jim », il continue à emmener le public dans sa voie. Accompagné, il sort pourtant « L’ultra moderne solitude ».
Mais tout est « Nickel » en 1990.

En 93, son album « C’est déjà ça » est un immense succès. « Foule sentimentale » enthousiasme les foules et la bande FM.
Plus politisé, ses textes restent tendres pour aborder la vie et les difficultés des immigrés. Engagé pour la tolérance et la solidarité,
il participe à Sol En Si et aux Enfoirés.

En 99, son moral sonne « Aux ras des pâquerettes », plus pessimiste et mélancolique, notamment dans « Rive Gauche »
qui dresse le portrait d’un Paris artistiquement mort. En 2000, il entame « Tout simplement » sa tournée au Palais des Sports de Paris.
Il va de salle en salle. En 2005, à la fin des concerts, il sort « La Vie Théodore ». Il continue à y épingler les travers de la société et de son caractère.
Devenu incontournable, artiste majeur de la chanson française, il est honoré la même année aux 20 ans des Victoires de la Musique :
« Foule sentimentale » est élue "Chanson des 20 dernières années".



Biographie d'Alain Souchon sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Souchon



88888888888888888888888888888888888888888888888888888



Alain Souchon - " Foule Sentimentale " - ( 1993 )



Paroles de la chanson " Foule Sentimentale " interprétée par Alain Souchon

Paroles et Musique: Alain Souchon 1993
© BMG Music

Oh la la la vie en rose
Le rose qu' on nous propose
D' avoir des quantités d' choses
Qui donnent envies d' autres choses
Aïe on nous fait croire
Que le bonheur c' est d' avoir
De l' avoir plein nos armoires
Dérision de nous dérisoire, car


{Refrain}

Foule sentimentale
On a soif d' idéal
Attiré par les étoiles les voiles
Que des choses pas commerciales
Foule sentimentale
Il faut voir comme on nous parle
Comme on nous parle
______

Il se dégage, de ces cartons d' emballage
Des gens lavés hors d' usages
Et tristes et sans aucun avantage
On nous inflige des désirs qui nous affligent
On nous prend faut pas deconner des qu' on est né
Pour des cons alors qu' on est, une


{Refrain}

Foule sentimentale
On a soif d' idéal
Attiré par les étoiles les voiles
Que des choses pas commerciales
Foule sentimentale
Il faut voir comme on nous parle
Comme on nous parle
______

On nous Claudia Schieffer on nous Paul Lou Sulitzer
Ah le mal qu' on peut nous faire
Et qui ravagea la moukère
Du ciel dévale un désir qui nous emballe
Pour demain nos enfants pales
Un mieux, un rêve, un cheval


{Refrain}

Foule sentimentale
On a soif d' idéal
Attiré par les étoiles les voiles
Que des choses pas commerciales
Foule sentimentale
Il faut voir comme on nous parle
Comme on nous parle
______

{Refrain}

Foule sentimentale
Choeur : La vie en rose
On a soif d' idéal
Choeur : Le rose qu' on nous propose
Attiré par les étoiles les voiles
Choeur : D' avoir des quantités d' choses
Que des choses pas commerciales
Choeur : Qui donnent envies d' autres choses
Foule sentimentale
Choeur : On nous fait croire
Il faut voir comme on nous parle
Choeur : Que le bonheur c' est d' avoir
Comme on nous parle
Choeur : De l' avoir plein nos armoires
Foule sentimentale
Choeur : Dérision de nous dérisoire
On a soif d' idéal
Choeur : Il se dégage

Attiré par les étoiles les voiles
______



888888888888888888888888888888888888888888888888888888

Bonne écoute et à bientôt !

Amicalement,


Revenir en haut Aller en bas
http://sidi-bel-abbes.forumalpes.com
 
Alain Souchon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Blog-Forum de Jamel :: Général :: Musiques & Chansons-
Sauter vers: